Logo Liberty

LIBERTY & KITO DE PAVANT

Régate : Au large de Saint-Tropez

mercredi 2 juin 2021

1ère course de la saison pour le duo De Pavant-Gbick

Le duo retrouve la compétition pour la première fois de la saison avec ‘Au large de Saint-Tropez’ dont le départ a lieu ce mercredi à midi. Au programme : un tour de la Corse et un retour dans la cité balnéaire, soit 400 milles à parcourir au cœur de la Méditerranée. L’occasion de retrouver l’adrénaline des courses et de pouvoir tirer le meilleur de leur Class40.

Photo : ©Robin Christol

Ils avaient des fourmis dans les jambes. L’envie de prendre la mer, de se confronter à d’autres bateaux et de ressentir leur Class40 fendre les vagues et accélérer. « Ça fait un moment que l’on trépigne, assure Kito de Pavant. On a envie d’en découdre, de se retrouver sur une ligne de départ, d’avoir le palpitant qui s’emballe et de tout donner ». Depuis la mise à l’eau, fin avril, Kito et son équipe se sont surtout attelés à préparer le Class40, « à régler tous les petits détails ». Le skipper précise : « nous nous sommes entraînés, on a fait un convoyage mais on a toujours besoin des conditions réelles de course pour se mesurer, pour répéter nos gammes et faire face aux éléments ».

Une « course très ouverte »

Alors, la régate « Au large de Saint-Tropez » arrive à point nommé. Kito de Pavant et Gwen Gbick font partie des 32 duos à s’y être inscrits. Ils seront départagés au classement IRC donc « tout le monde a sa chance », sourit Kito. Pour lui, l’enthousiasme est au rendez-vous. « J’ai eu la chance de faire beaucoup de courses dans ma vie : des Vendée Globe, Route du Rhum, Transat Jacques Vabre et là, c’est une grande première, s’amuse Kito de Pavant. Il s’agit d’une nouvelle course et de notre première de la saison. Ça s’annonce passionnant ! ».

Après s’être élancés de Saint-Tropez, les concurrents devront contourner la Corse avant de revenir sur les rives du village provençal. « C’est une course qui s’annonce très ouverte. Avec le relief, il faudra être particulièrement attentif aux variations du vent, entre les zones de reliefs, les zones de courant d’air ». Et il faudra faire preuve de patience, car peu de vent est attendu. Kito préfère en sourire : « ce sera peut-être un peu mollasson en matière de conditions météorologiques mais ça veut dire que l’été arrive ! »

« Retrouver nos réflexes de régatiers »

Il s’agit donc de la première course de la saison pour le duo, de la première aussi du Class40 avec sa nouvelle étrave, pensée par l’architecte Guillaume Verdier et conçue au printemps dernier. « La nouvelle étrave a contribué à changer drastiquement le comportement du bateau, notamment dans la brise, assure Kito. Avant, le bateau était très humide. Désormais, à plus de 15 nœuds, il n’y a plus une goutte d’eau sur le pont. L’eau ne passe plus au-dessus mais en-dessous ».

Kito et Gwen ont également constaté que les données du bateau s’étaient améliorées par rapport à l’an dernier. « C’est plus agréable, la nouvelle forme de la carène permet un effet de lift qui est bénéfique. Ça va dans le bon sens ! » Désormais, les deux marins ont à cœur de tout donner. Kito conclut : « on a hâte de retrouver nos reflexes de régatiers”.

Kito de Pavant

Made in Midi

Photos : ©Robin Christol